De la part de Diégo, 5 ans :

 

Merci, Dominique, de m'avoir fait volé.
Je n'ai pas eu peur.

 

 

J'aimais bien, quand ça tournait …

 

… et quand on touchait les bâtons.