Le bonheur c’est simple comme un coup de fil …

 

 

Au mois de mai 2009, nous étions de la partie … comme toujours … pour aller survoler de nouveaux et somptueux paysages : les Châteaux de Bavière en Allemagne, l’espace d’un week-end.

 

Vols tout aussi incertain, que la météo de la semaine ; nous jouons la carte : ‘’ on y croit ! ‘’. Et dans notre enthousiasme quotidien à l’idée de voler, nous proposons aux collègues, la possibilité de partager cette « aventure ».

 

En effet, sur ce week-end, il est prévu une première halte à HECHINGEN ; à 130km de Strasbourg, pour le survol du Château des HOHENZOLLERN et ce pourrait être une sortie de week-end insolite pour eux : découvrir de nouveaux paysages magnifiques.

De quoi revenir avec des souvenirs pleins la tête, comme nous à chaque fois que nous volons ailleur.

 

 

Malheureusement, la météo pluvieuse de la semaine ne laisse pas beaucoup d’espoir pour la réalisation de tout cela, mais ‘’les purs et dures y croient’’  (Cf. archives / mai 2009) et les ‘’bleus’’ jettent l’éponge !

Ce ne sera, que partie remise.

 

 

Pour ne pas rester sur une déception des candidats à la découverte d’autres horizon ; je propose de mettre en action le plan B, prévu initialement en cas de mauvaise météo : programmer à nouveau ce week-end plus tard dans la saison de vol.

 

Nous y voilà : Cinq mois plus tard, week-end du 19 et 20 octobre.

 

On prend les mêmes acteurs et on recommence : sans oublier le principal, la météo.

 

Même scénario, qu’il y a cinq mois !

Mais ‘’on y croit’’ !!

Seul, 1 créneau météo sur le samedi donne la probabilité à 99% de voler, et  aux collèges de réaliser, ce qu’ils attendaient depuis si longtemps.

Pour le dimanche nous sommes tous conscients à l’avance,  qu’à 50% ce ne sera pas volable à cause de la dégradation pluvieuse du dimanche annoncée.

 

Proposition est faite (et retenue : maintenant ‘’on y croie tous’’) de partir en éclaireur, afin de donner par téléphone le feu vert à la minute du départ de leurs domiciles des candidats au voyage routier et aérien : vive le téléphone portable ! le progrès, çà a du bon.

 

 

Le bonheur, c’est simple comme un coup de fil …

 

Pascal m’appelle comme convenu le samedi main à 9h30, alors que les conditions de vol s’annoncent exceptionnelles.

Le groupe arrive à 14h comme prévu et sans perdre de temps …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

… nous volons.

 

Après 3h de vol sans encombre, voici le tour des enfants : la manche à air et les drapeaux environnants se dressent … annonçant la pluie !

Même l’attente de ¾ d’heure, n’y fera rien.

 

‘’TSCHAi’’, le pilote local qui nous accueille sur son terrain, nous confirme que le vent ne baissera plus et que la pluie arrivera cette nuit.

 

La déception se lie sur le visage des enfants ; qui malgré une pointe d’appréhension, avaient l’envie de voler à leur tour. 5h00 de route aller –retour, une attente d’une après-midi complète…c’est clair, Carla et Louise sont fâchées.

Le choix de faire voler les « grands avant les petites » n’a pas été apprécié … mais compris, car expliqué (par rapport aux conditions météo).

Pourtant  tout avait bien commencé, et pour chaque participant le vol (toujours  trop court ) a été une formidable expérience,

L’apothéose de la journée aurait été de voir le visage radieux des 2 petites au retour de leur vol… Mais promis, juré, craché, les « grands » se rattraperont  (Pascal) : rendez-vous leur est donner pour voler en France !

 

Chez nous aussi, nous avons de beaux châteaux à survoler !

 

 

Malheureusement, toutes les prévisions et données du jour, ne donnent pas envie de prendre de risque pour le lendemain.

Pour le dimanche, nous annulons tout.

Mal, nous en aura pris : s’il a plu toute la nuit jusqu’au matin ; dès 10h, le temps se remet au beau avec des conditions de vol idéales.

 

Cela nous laissera du temps pour visiter le Château des HOHENZOLLERN … après l’avoir survoler !!!