NAVIGATION : 10 octobre 2008, Epfig – Colmar – Epfig

 

 

A l’invitation de Dominique et son association, Christian et Dominique ont imaginé et organisé : une navigation de 60km, à la porté de tous les niveaux de pilotage.

 

Florian, le fils de Christian, constitua l’équipage bi-place de cette navigation, avec Dominique et son chariot.

Francis : chariot monoplace.

Christian, François, Philippe et moi-même : décollage à pied.

 

Heniu (fabricant des ailes ITV) et Francis (secrétaire du DCC), nous ont fait l’honneur de leur présence matinale, amicale et fraternelle.

L’occasion d’échanger … une passion.

Il ne nous ont pas suivi sur la Nav, mais sont allés voir le Haut Koenigsbourg de plus près.

 

La journée a bien commencé, malgré la brume, grâce aux croissants de Philippe ...

 

 

Après un peu de patience, on a enfin pu décoller ...

Durant la nav, ça secouait à certains endroits ; mais pas de quoi avoir peur ...

 

Les couleurs automnales de la plaine sont magnifiques. J'ai pris 3 photos, c'est beaucoup ... pas la peine de faire plus avec cette brume ...

 

 

Je prenais la peine de lâcher les commandes régulièrement histoire de ne pas trop fatiguer ... quitte, à ne lâcher qu'une main après l'autre quand, ça bougeait beaucoup ...

 

Durant la nav, la seule chose qui m'inquiétait (et on ne rigole pas !), c'était de savoir : s'il y avait encore du maïs sur le terrain de Luc ou pas ...

 

Et en arrivant, je me suis rendue compte, qu'il n'y avait rien de très compliqué : car tout est très dégagé autour du terrain, donc ça permet de faire une belle approche ... mais bon ... il a quand même fallu, que je me tape le maïs ... grrrrrrrr ...

 

Il est vrai, que je m'étais plainte à Christian ; de ne pas être allée à la fête du maïs à Bossendorf, depuis des années ... ça m'apprendra ...

 

C'était sympa en tout cas, de retrouver les potes paravroumistes (Kiki le plus gentil, Manu le plus grand, Nicolas le plus parapentiste, Silvio le plus assis au déco, Paulo j’le connais pas) et même mon p’tit Luc, qui s'est moqué de moi ... sans oublier Brandon évidemment.

 

Dommage qu'on soit repartis si vite ... enfin façon de parler, car Cricri et moi avons galéré pour décolle ... tssss … pas bien.

 

Et pendant ce temps, François nous attendait...(pas comme Francis, Dominique et Florian ; qui avaient quasi déjà atterri à Epfig avant même qu'on décolle : décollage chariot oblige !

 

Du coup, au retour, je me suis inquiétée pour François ; j'avais peur, qu'il ait une panne d'essence à cause de nous ... du coup, je l'avais à l'œil ...

 

Le retour était rapide ... j'ai atterri de manière classique : pas de maïs à Epfig, ni autres obstacles ...

 

Restait plus qu'à préparer les merguez ...

Dominique avait déjà mis en route le barbecue.

 

Voilà : c'était fatiguant, mais super. A refaire

 

 

Colomba