Vol ULM de Pascal, personne en situation de handicap

 

     A mon arrivée mon instructeur, Dominique,  vient tout de suite m'accueillir et me présenter  les lieux.

Ici tout le monde se connait !

 

Pour moi, c'est l'occasion de voir différents types d'appareils et de rencontrer des passionnés chaleureux et souriants.

 

Ah, c'est l'heure !                                                                                    

Après m'être équipé, je m'installe devant Dominique dans la machine.

Gillet fermé ; oui, il fait plus froid là-haut

Casque audio, pour profiter des commentaires du pilote et partager nos émotions durant le vol

      Jambes bien sanglées pour éviter de ballotter

 

 

Aucune peur … aucune appréhension … « c'est que j’en ai déjà vue d'autres, des situations qui pouvaient me faire peur ! »

 

 

Pour mon premier vol en ULM,  j’ai été étonné du bruit du moteur.

Il fait un bruit de camion !

 

 

Puis l’engin bringuebale dans tous les sens,  et nous quittons la terre ferme sans aucun souci.

Nous prenons peu à peu de la  hauteur, et je trouve ça agréable de voir ce si beau paysage.

 

C'est très impressionnant !

 

L'augmentation rapide de la vitesse, les roues qui quittent le sol.

L'ombre de l'ULM s'éloigne rapidement du sol.

En quelques secondes, j'ai déjà fait le plein de sensations.

 

 

Plus on monte, plus on perd la notion de vitesse, de temps et de distance.

Au niveau du paysage, c'est un vrai régal.

 

Nous planons un peu, mon ventre se desserre quelque peu.

Planer, quelle merveille.

 

 

 

 

Dominique  m'a tout de suite rassuré par des explications claires, et surtout par le calme qu'il dégage.

Tout paraît simple, alors qu'on est ... loin du sol...

 

 

Je commence à prendre de l'assurance et le pilote me laisse les commandes....

Et là, je ne rigole plus du tout, c'est vraiment impressionnant de tenir les poignées de commandes du parachute à moteur …

Ce n’est pas là même chose que de diriger un fauteuil  !!!

 

Le vent se lève un peu ; et je me sens encore plus, sur le dos d'un oiseau qui serait porté délicatement au grès du vent !

 

Quel délice de voler librement, de ne plus avoir cette impression d’être différent.

 

 

 

Et puis, c'est l'atterrissage, toujours un peu secoué ; mais nous sommes enfin sur la terre ferme et de plus nous sommes entiers !

J'ai bien mérité mon diplôme . . .

Après quelques phrases échangées avec Dominique, il m’a dit, qu’on a volé à 800 mètres.

On a pu admirer le début des Vosges, le château du Haut-Koenigsbourg et même la pointe de la cathédrale de Strasbourg !

La région propose un cadre superbe, avec une multitude de petits châteaux médiévaux. Vu du ciel, c’est vraiment magnifique. Ce vol en ULM reste un excellent un souvenir. Je le recommande à tous !

 

Venez visionner la vidéo du vol : https://vimeo.com/64505083